Tulum

Tulum et la riviera Maya

Hola, Que tal?

Comme promis, aujourd’hui, nous vous faisons partager notre visite du site archéologique de Tulum, l’une des plus belles cités mayas de la Péninsule du Yucatán. Le site est paradisiaque, en bordure d’une plage de sable blanc et d’une mer turquoise.

La visite se fait assez rapidement car peu de constructions ont été sauvegardées.

Le Temple du Vent est la plus imposante structure et la mieux conservée. Il s’agit d’une construction particulière qui permettait de prévenir des tempêtes et des ouragans qui touchent souvent la région (on a pu s’en apercevoir :-(…). Lorsque le vent se mettait à souffler un peu trop fort au travers de la construction, un son était émis, à la manière d’un souffle dans un coquillage.

Lorsque l’alerte était lancée, La cité de Muyil située à quelques kilomètres au sud était ainsi rapidement prévenue. Les mayas étaient vaguement sanguinaires mais … ils étaient très ingénieux!

Quant à ce site archéologique de Tulum, il est tout simplement grandiose sous un ciel bleu!

Nous profitons de la position centrale de Tulum pour nous rendre à une dizaine de kilomètres au sud, aux portes de la réserve de Sian Ka’an.

Entouré de mangroves, le lagon de Kaan Lum avec un cénote en son centre, offre un lieu de baignade en eau douce et chaude très agréable. Aux premiers rayons de soleil, la lagune s’illumine dans un dégradé de jaune- vert magnifique.

La nature dans cette péninsule du Yucatan est vraiment riche en jolis spectacles pour les yeux!

Hasta luego!

Tulum

Welcome in Tulum

Buenos Dias,

C’est avec une pointe de regret que nous avons quitté la douceur et le calme de Bacalar pour gagner la côte est de la péninsule du Yucatan, beaucoup plus touristique. Il est clair que sur la fin de notre voyage, ce n’est plus le même Mexique que nous allons visiter. Ici, les gens que l’on rencontre parlent autant américain qu’espagnol. Les magasins ne sont plus des boutiques faites de bric et de broc dans lesquelles les marchandises sont entassées plus qu’exposées. Les 15 kilomètres de l’avenue Boca Paila qui longe la côte regorgent de beaux hôtels, de restaurants en vogue et de boutiques bohème très tendance. Ici, les prix grimpent en flèche. Welcome dans la cité éco chic de Tulum!

 

Nous logeons pendant quatre nuits dans le très joli Zamas hôtel à quelques mètres de la plage.

Les cabanes de plage sont superbes et tout confort.

Reconnaissez vous l’autochtone qui fait sa sieste dans son hamac?

Tout est super ici. La seule déception provient de l’état même de la plage.

Comme dans quasiment toute les plages de Tulum, la plage est envahie par des algues, les sargasses. Il y en a tellement que les hôtels ne peuvent pas retirer cet afflux massif d’algues.

Adieu les eaux turquoises de Tulum dans lesquelles il était possible de se baigner par le passé. Aujourd’hui, la mer couleur Caraïbes existe encore, mais au large des côtes de Tulum. Dommage!

Tulum conserve aussi un pueblo dans lequel se trouvent de nombreux restaurants et de petites échoppes artisanales.

Ce sera le lieu parfait pour dénicher de jolis petits présents à ramener aux copains des enfants.

On vous donne rendez-vous pour la suite de l’article sur Tulum  et la riviera Maya un peu plus tard. Ici, le vent souffle, les vagues se brisent sur les rochers. La tempête tropicale Franklin arrive sur la péninsule du Yucatan. Nous avons donc prévu de rester calfeutrés quelque temps en attendant l’accalmie. Si nous avons toujours de l’électricité, vous aurez donc l’article suivant sous peu.

Hasta luego !